« Entre deux mondes » d’Olivier Norek

Entre deux mondes Norek

Amis lecteurs, bonjour ! Je vous recommande aujourd’hui le roman Entre deux mondes d’Olivier Norek (Pocket, 7,60 euros), un très bon polar avec la « Jungle » de Calais en toile de fond.

C’est l’histoire d’Adam, un policier syrien, qui se résout à envoyer sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de leur pays en guerre pour l’attendre en sécurité. Il doit les rejoindre dès que possible à Calais pour entreprendre ensemble, comme le souhaitent la majorité des résidents du camp de « la Jungle », la traversée vers l’Angleterre, l’Eldorado des migrants. Mais lorsqu’Adam arrive à Calais, il est happé par la violence de cet « entre deux mondes » : cette frontière physique entre la France et l’Angleterre, ce territoire partagé entre migrants de toutes origines et habitants du cru, cette zone de non-droit dans laquelle la police française évite de pénétrer. Désespérément en quête de Nora et Maya, Adam craint de devenir fou dans ce monde sans foi ni loi. Lorsque survient un premier crime, il ne peut s’empêcher d’intervenir, s’attirant de dangereux ennemis. Il va alors solliciter l’aide de Bastien, un policier français récemment muté à Calais, qui va devoir faire un choix : protéger sa vie et sa famille, ou protéger cet étranger qui ne lui est rien…

Lieutenant de police en Seine-Saint-Denis actuellement en disponibilité, Olivier Norek est l’auteur de Code 93, Territoires et Surtensions, des polars traitant d’hommes aux abois, dans des contextes de haute tension et de violence exacerbée. Pour écrire Entre deux mondes, il a séjourné à Calais et mené l’enquête pendant six mois auprès des migrants qui lui ont parlé de leur parcours. Et c’est parce qu’il s’inspire de drames réels que ce roman n’est pas simplement un polar, mais véritablement un témoignage. Il nous ouvre les yeux sur une réalité que nous n’avons qu’entraperçue à travers la petite fenêtre de notre écran de télévision, internet ou les pages glacées des magazines.

Démantelée en 2016, la Jungle de Calais fut un véritable enfer sur Terre pour les migrants qui y échouaient, fuyant la guerre et la misère, rêvant d’un ailleurs plus clément. « Tu ne peux pas mettre ensemble dix mille hommes, quasiment enfermés, tributaires de la générosité des Calaisiens et des humanitaires, sans autre espoir qu’une traversée illégale, et croire que tout va bien se passer », écrit Norek dans Entre deux mondes. On est stupéfait, en lisant ce livre, d’avoir côtoyé – et permis – sans le savoir qu’existe en France une telle zone de non-droit, de violence et de pauvreté, dans laquelle les femmes et les enfants étaient particulièrement vulnérables.

Mais cette réalité atroce, Olivier Norek a le talent de la montrer sans aucun jugement ni manichéisme, il veut juste nous amener à réfléchir sur ce qui fait l’humanité de chacun. En mettant des noms et des visages sur des migrants au passé douloureux et au destin tragique, ainsi que sur des policiers au métier ingrat mais à la vocation chevillée au corps, Olivier Norek nous offre un autre regard sur les différents protagonistes de la Jungle. Il nous offre ainsi dans son roman de belles rencontres avec des personnages aussi complexes qu’attachants, qu’il s’agisse du policier syrien Adam, du jeune réfugié africain Kilani, ou encore du flic Bastien Miller et de sa famille. Tous vont unir leurs doutes, leurs blessures, leurs forces et leurs faiblesses pour se comprendre, se rejoindre et même s’aimer, et entreprendre ensemble une aventure périlleuse.

Avec Entre deux mondes, Olivier Norek nous propose non seulement un polar captivant, mais une vraie leçon de vie, d’humanité. A lire et méditer, sans hésitation !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s