« Les gratitudes » de Delphine de Vigan

Les gratitudesAmis lecteurs, bonjour ! Permettez-moi de vous recommander aujourd’hui de tout coeur le dernier roman de Delphine de Vigan : « Les gratitudes » (JC Lattès, 17€), qui vient de paraître.

Petit bijou de tendresse et de douceur, ce roman raconte l’arrivée en maison de retraite de Michka, une vieille dame charmante et cultivée qui perd peu à peu l’usage de la parole, car ses mots « s’enfouillent… s’enfuitent ». Pour l’aider à affronter cette phase douloureuse de sa vie, elle peut compter sur l’amour indéfectible de Marie, une jeune femme qui la considère comme sa grand-mère, et sur l’aide de Jérôme, l’orthophoniste chargé  de la suivre et qui « travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences.  Et la peur de mourir. »

Delphine de Vigan, dont j’aime tant tous les livres, traite là de nouveau d’un sujet difficile, en l’abordant avec finesse, délicatesse et humour. Elle nous amène à une réflexion douce-amère sur la vieillesse, sur ce qu’elle comporte de grande solitude et de deuils progressifs, tant sur un plan physique que psychologique. « La vieillesse est un naufrage », écrivit Chateaubriand avant d’être plagié par le général de Gaulle : Michka peut en témoigner dans ce récit, condamnée petit à petit à renoncer non seulement à la parole, mais aussi à sa liberté, à son intimité… Un comble pour une femme qui a toujours cultivé son esprit et son indépendance. Un terrible effet de miroir pour nous tous !

Mais ce roman est aussi un merveilleux hymne à la vie, à l’amour, à la valeur des « gratitudes ». Celles que l’on doit sans plus attendre exprimer aux personnes qui nous ont aimés, à celles qui nous ont vraiment aidés à vivre, parfois à survivre, au prix de sacrifices. Après avoir abordé le thème des « loyautés », Delphine de Vigan nous redit à quel point les gratitudes nous construisent, chacun de nous est forcément reconnaissant envers quelqu’un ou quelque chose, et il est essentiel d’en être conscient et de le dire. Ainsi, avant que ses mots ne s’envolent définitivement de sa tête, la vieille Michka ressent le besoin absolu d’exprimer une gratitude importante avant de mourir…

Alors j’adresse toutes ma gratitude à Delphine de Vigan pour ce roman bouleversant et pour tous les précédents, qui m’ont à chaque fois touchée au coeur. Et MERCI aux livres en général qui nous permettent de vivre plus intensément !

Une réflexion sur “« Les gratitudes » de Delphine de Vigan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s