Prendre le temps (Juin 2018)

journey-2076817_1280« Pas le temps », « je suis débordé », « pas une minute à moi »… on entend ces mots et on les prononce soi-même plusieurs fois par jour. Chacun a l’œil rivé sur sa montre, tel le lapin fou d’Alice au Pays des merveilles. Et comme un autre lapin, celui de La Fontaine cette fois, on court, on court, quitte à oublier son objectif et à se perdre en chemin. Mais après quoi court-on au juste ? L’argent, l’amour, la gloire, la jeunesse, la beauté ? Ou tout simplement après le temps ? Ce temps qui nous paraît toujours compté…

Les journées semblent trop courtes pour contenir tout ce que l’on veut y faire entrer au chausse-pied : les trajets d’école, le travail, les repas, les courses, les devoirs des enfants, etc. C’est vrai que nous autres, parents, ne manquons pas d’occasions de bien occuper chaque heure du jour et de la nuit. Mais ne remplit-on pas aussi son agenda par peur de se retrouver seul face à soi-même ? N’est-on pas fier d’être « charrette-deborded », parce que cela donne le sentiment d’exister ? Alors on se couche chaque soir harassé en ayant l’impression de n’avoir rien fait et en appréhendant le programme chargé du lendemain, pareil à Sisyphe condamné à rouler son rocher éternellement. Dites, ce n’est pas une vie !

Et si on prenait le temps de vivre, justement ? Le temps de méditer, bayer aux corneilles, rêver, rire ou pleurer, refaire le monde en discutant autour d’un verre (ou deux !), concocter des bons petits plats, savourer une glace, humer les parfums de l’été, flâner dans la nature, lire un bon roman, aller au cinéma, lécher les vitrines, coudre, peindre, bricoler, s’offrir un massage complet, faire un long footing ou au contraire s’écrouler dans un transat, se recueillir dans une chapelle… Àchacun ses petits bonheurs ! L’important, c’est de s’octroyer des pauses pour prendre soin de son corps, de son esprit et de son âme, retrouver ceux que l’on aime, afin de mieux se retrouver soi-même.

Car perdre son temps, c’est parfois en gagner. Inutile de rappeler que l’on est nettement plus efficace et motivé face aux tâches ingrates lorsqu’on est reposé et détendu ! Pour ne pas toujours subir le diktat du « il faut » et moins souffrir du stress, l’objectif est de trouver le meilleur équilibre possible entre devoirs et plaisirs, et mettre en place un rythme de vie qui nous convient. Rien de tel que les vacances pour s’entraîner ! Alors voici votre mission pour cet été, si vous l’acceptez : respirez à pleins poumons, reposez-vous et surtout, prenez du BON temps !

Anne-Sophie Prost

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s