Florilège de nouvelles

Amis lecteurs, bonjour ! Aimez-vous lire des nouvelles ?  Personnellement, je suis devenue en quelques mois « addict » de ces récits de fiction courts, dont la chute est souvent surprenante. L’intrigue resserrée sur quelques pages permet de lire en peu de temps une histoire complète (c’est parfait pour le quart d’heure de lecture que l’on s’octroie avant de s’endormir, dans les transports ou dans une salle d’attente !), le suspense est intense jusqu’à une chute qui laisse pantois, le style est épuré pour atteindre l’essentiel, enfin les personnages sont en général très intéressants, voire saisissants. Il s’agit le plus souvent d’anti-héros d’une humanité poignante, en quête de sens dans une vie qui les malmène. On ne peut refermer son livre sans méditer à son tour quelques instants sur le thème « qui suis-je, où vais-je et dans quel état j’erre »…

Ces derniers temps, je n’ai donc lu pratiquement que des nouvelles et me suis régalée ! Je vous propose aujourd’hui quelques auteurs phares du monde entier à découvrir ou rédécouvrir, si l’aventure vous tente :

Maupassant La parure

 Guy de Maupassant, « La Parure et autres nouvelles »

Inutile de vous présenter l’auteur du « Horla », de « Une Vie », « Bel Ami » et « Boule de suif », célèbre également pour ses nombreux contes et nouvelles. Ces œuvres retiennent l’attention par la force qui s’en dégage, mais aussi par leur maîtrise stylistique. Maupassant (1850-1893) excelle à combiner les registres réaliste, dramatique et comique. Dans  « La Parure et autres nouvelles » (Petits classiques Larousse, 3€), il nous entraîne dans le Paris de la fin du XIXe siècle, capitale des plaisirs et des rencontres où se nouent des drames intimes : passions fatales, espoirs déçus, aventures joyeuses qui, soudain, tournent à la tragédie. Un classique que l’on a toujours plaisir à relire.

Anton Tchekhov, « Le Duel et autre nouvelles »

Tchekhov Le Duel

Invité phare de ce palmarès : Anton Tchekhov, nouvelliste russe exceptionnel (1860-1904) aux personnages étonnamment humains, brossés dans toute leur complexité, leur ambivalence, leur grandeur et leur bassesse. Dans le recueil « Le Duel et autres nouvelles » (Folio), les récits sont souvent noirs, les hommes et les femmes sont embourbés dans leur solitude, leurs échecs, écartelés entre leurs mensonges et leur envie d’être meilleurs. Parfois, la rédemption est au bout du chemin… À travers ces histoires empreintes de l’âme et de la culture russes, Tchekhov nous livre beaucoup d’idées philosophiques et sociales. Les dialogues sont finement ciselés et les chutes relancent notre imagination. Passionnant.

nouvelles_salinger_mJ.D. Salinger, « Nouvelles »

Surtout célèbre pour son roman « L’Attrape-coeurs » traitant du passage de l’adolescence à l’âge adulte, J.D. Salinger (1919-2010) a également écrit un certain nombre de nouvelles, dont « Un jour rêvé pour le poisson-banane »reconnue par la critique et l’une des plus populaires qu’il ait publiées. Elle fait partie des  9 nouvelles qui composent le recueil « Nouvelles » (Pavillons Poche, 9€). Dans ses histoires, J. D. Salinger fait une large place au langage oral et aux dialogues.  Un soldat traumatisé par la guerre qui ne parvient pas à se réadapter à la société, des enfants précoces en décalage avec leur proches, des hommes et des femmes désespérément en quête d’amour… : ses personnages « sont toujours un peu à coté de ce qu’ils ressentent, un peu à coté de ce qu’ils croient dire, ou de ce qu’ils voudraient faire entendre. Ils cherchent leurs mots, ils bredouillent, ils se répètent. Et, c’est le décalage perpétuel, de ce perpétuel à peu près, que naît l’ambiguïté – et aussi le pathétique et la drôlerie » comme le décrit très bien J-L. Curtis, l’auteur de la préface.

Raymond Carver, « Débutants » Débutants Raymond Carver

Raymond Carver (1938-1988) est reconnu comme « le » spécialiste de la nouvelle américaine, surnommé « le Tchekhov américain ». Dans son recueil « Débutants » (Points, 9,90€), ses personnages sont perturbés, souvent malheureux. Ils trompent, boivent, perdant les pédales… au point de tuer parfois ! Le style est dépouillé, efficace. Carver décrit avec simplicité et un réalisme très cru le quotidien de ces couples à la dérive, de ces personnages rongés par l’alcool, la solitude, la souffrance, les rêves brisés. La question au centre de son oeuvre est au coeur de notre vie à tous : qu’est-ce que le véritable amour, que veut dire aimer ? Une autre version de ce recueil a d’ailleurs été publiée sous le titre « Parlez-moi d’amour ».

Florilège Annie Saumont Annie Saumont, « Florilège »

Surnommée la « soeur française » de Raymond Carver, Annie Saumont (1927-2017) a reçu de nombreux prix littéraires dont le Goncourt de la nouvelle. Son style est inimitable : précis, concis, il bouscule les codes littéraires en prenant des libertés avec la syntaxe et la grammaire, en utilisant un vocabulaire proche de la rue, des jeunes, de ces personnages décalés que l’auteur affectionne. Ses anti-héros solitaires se mettent à nu devant le lecteur, dans des situations qui dérapent, parfois jusqu’au crime. Les histoires sont courtes, très bien construites, avec un suspense et des chutes décoiffantes. Ce « Florilège » (Juilliard, 21€), édité à l’occasion du récent décès d’Annie Saumont, est à découvrir sans plus tarder !

Haruki Murakami, « L’éléphant s’évapore »Murakami L'elephant s'evapore

Traduit en cinquante langues et édité à des millions d’exemplaires, Haruki Murakami (1949- ) est un des auteurs japonais contemporains les plus lus au monde. Il a reçu une douzaine de prix et distinctions et est pressenti pour un prix Nobel de littérature. Dans son recueil de nouvelles « L’éléphant s’évapore » (10-18, 8,40€), il nous livre une curieuse digression sur les kangourous, nous parle d’un éléphant qui se volatilise dans une petite ville, d’un beau-frère très spécial, d’un nain diabolique qui danse, d’un monstre vert ou encore d’une jeune fille « cent pour cent parfaite »…  Entre poésie, humour et mélancolie, ces dix-sept contes révèlent l’art de Murakami et enchantent le lecteur, au sens propre comme au sens figuré.

Les armes secrètes CortazarJulio Cortázar, « Les armes secrètes »

Julio Cortázar (1914-1984) est un écrivain argentin de Buenos Aires, auteur célèbre de romans et de nouvelles, dont plusieurs sont rassemblées dans le recueil « Les armes secrètes » (Folio, 8,20€). Maître du fantastique et du surréalisme, dans ces cinq nouvelles, Julio Cortázar révèle les aspects cachés du quotidien. La tension monte, monte dans ses récits, avant d’éclater dans une chute qui éclaire tout, souvent de façon tragique. De l’inoubliable portrait d’un musicien de jazz dans « L’homme à l’affût » aux « Fils de la vierge » qui inspira le film « Blow-up » d’Antonioni, Cortázar mêle avec brio le rêve à l’état de veille. Ses monologues intérieurs, faits de questionnements, d’observations et d’hallucinations, sont extraordinaires, de même que son style très vif. Ce recueil fait partie des œuvres majeures de la littérature latino-américaine.

Dino Buzzati, « L’écroulement de la Baliverna »L'ecroulement de la Baliverna Buzzati

À l’instar de Cortázar, Dino Buzzati (1906-1972), auteur du célèbre « Désert des Tartares »),  puise son inspiration dans la vie quotidienne pour en faire ressortir l’aspect insolite, voire fantastique. Dans les nouvelles qui composent « l’Ecroulement de la Baliverna », on est pris sous un charme étrange, à la limite du plaisir et de l’angoisse. « Chacune de ces histoires est un saut périlleux, par-dessus le vide, ou l’escalade d’une face lisse, à pic et sans prises », écrit Marcel Brion, de l’Académie française. Dans l’Italie des années 50, Buzzati nous montre comment un événement en apparence insignifiant – une pierre déplacée, une lettre envoyée par une mère… – peut provoquer des effets en cascade, comment la quotidien peut être transformé de sorte qu’on ne reconnaît plus rien, plus personne, même pas soi-même. « Quelque chose est arrivé », mais quoi ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s