Poème : La nostalgie

movie-projector-55122_960_720

Triste et grise, je glisse et je m’immisce

Dans tous les cœurs et les esprits en deuil

De ceux qui pleurent auprès des cercueils.

« Souviens-toi… », leur dis-je avec malice.

 

Aux amoureux éconduits je rappelle

Le doux temps des promesses et baisers,

Lorsque le présent leur appartenait

Et que le bonheur semblait éternel.

 

Ainsi la vie, inconstante et cruelle,

Nous fait connaître l’ivresse des sommets

Puis chuter et regretter le ciel.

 

Sans cesse je tourne la manivelle,

Repasse les films des moments passés,

Mais déjà s’envolent à tire d’aile.

 

Anne-Sophie Prost

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s