« Pas pleurer » de Lydie Salvayre, et « L’espionne de Tanger » de María Dueñas

Amis bibliophiles, bonjour ! Je vais vous parler aujourd’hui de deux romans captivants que je viens de lire sur un même thème : la guerre civile espagnole (juillet 1936-mars 1939), qui fut sans aucun doute l’un des événements majeurs du xxe siècle, mais que personnellement je connaissais très mal !

– Le premier, « Pas pleurer » de Lydie Salvayre (disponible chez Points, 7,30€), a reçu le prix Goncourt 2014 : il raconte les premiers mois de la guerre d’Espagne à travers les mots en « fragnol » (mélange de français et d’espagnol) de Montsé, la lumineuse mère de la narratrice. En parallèle de ce témoignage très intime, exprimé de façon drôle, sombre et émouvante à la fois, Lydie Salvayre évoque le témoignage personnel de l’écrivain Georges Bernanos, désespéré par tout ce qu’il a observé : la répression franquiste à Majorque, la barbarie des Nationalistes, la terreur exercée contre les « mauvais pauvres »… Deux récits s’entremêlent ainsi pour reconstruire cette histoire tragique de l’Espagne en guerre, mais surtout ce qu’elle a laissé dans les coeurs des deux narrateurs. Instructif et passionnant…

– le second, « L’espionne de Tanger » de María Dueñas (Points, 8,90€) est une oeuvre plus romanesque, qui connaît un grand succès dans le monde entier. C’est l’histoire de Sira Quiroga, une petite couturière madrilène dont le destin bascule suite à sa rencontre avec un jeune homme qui l’emmène à Tanger. C’est donc depuis le Maroc que Sira suit la guerre civile qui embrase son pays, puis la folie meurtrière qui envahit l’Europe. Dans son atelier de haute couture à Tétouan, où elle habille les femmes de la haute société espagnole, allemande ou anglaise, elle en apprend beaucoup sur les alliances qui se nouent entre nazis et franquistes. Si bien que la voilà repérée, puis recrutée par les services secrets britanniques… Souvent palpitant, voici un roman d’amour et d’espionnage dans la meilleure tradition du genre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s