Le job le plus difficile au monde (juin 2014)

On reproche à la Fête des mères d’être un événement purement commercial, pourtant son objectif initial n’avait rien de mercantile : il s’agissait de valoriser les vertus de la famille et l’importance de la fécondité… Officialisée en 1928, la « Journée des mères » est même régie par une loi depuis le 24 mai 1950 : c’est dire l’importance qui a été accordée à ce sujet par le peuple et les institutions, au delà de tout aspect marchand. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? En dépit d’une époque peu favorable à la famille et qui s’interroge sur les notions de père et de mère (sans commentaire…), il faut bien noter que la Fête des mères reste chère au cœur des Français. Ils profitent de cette occasion pour rendre un hommage appuyé à l’auteure de leurs jours, via des petits mots doux, cadeaux et autres bouquets de fleurs…

Car, de fait, elles ont bien du mérite, les mères ! Tour à tour infirmières, cuisinières, pâtissières, psychologues, coachs personnelles, secrétaires, professeurs particulières en toutes matières et tous niveaux scolaires, écrivains publics, négociatrices, organisatrices d’événements, clowns, chanteuses, entraîneurs sportifs, habilleuses, chauffeurs (cf. les grèves de bus à Versailles !), bricoleuses, jardinières, etc, etc, quand elles n’assument pas simultanément un emploi à temps plein ou partiel… elles sont totalement polyvalentes ! Véritables patronnes d’entreprise, elles doivent organiser la vie de la maisonnée avec une main de fer dans un gant de velours.

Je ne sais pas si vous avez vu, à l’occasion de la Fête des mères, la petite vidéo intitulée « Le job le plus difficile au monde » qui a circulé sur les réseaux sociaux. Il s’agit de véritables entretiens d’embauche qui ont été filmés en webcam, suite à une fausse offre d’emploi publiée en ligne et dans les journaux pour un poste de « Directeur des opérations ». Dans la vidéo, on voit le recruteur décrire le poste à pourvoir. Les qualités requises ? Mobilité, capacités sportives, endurance, excellent sens des négociations, compétences relationnelles particulières, diplômes en médecine, finances, art culinaire, aptitude à assumer plusieurs casquettes… Le temps de travail ? 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 135 heures par semaine, 365 jours par an, pas de vacances, ni jours fériés, éventuellement pas de nuits : « si vous aviez une vie, oubliez la ! » Et tout cela pour quel salaire ? Aucun, c’est bénévole !!! Et c’est alors que le recruteur révèle aux candidats, abasourdis par ce descriptif de poste, que des milliards de personnes acceptent de faire ce travail en ce moment-même dans le monde : les mamans !

Alors la Fête des mères, une fête avant tout commerciale ? Peut-être ! Mais en attendant, s’entendre dire « Maman je t’aime » à travers de charmants poèmes et d’adorables petits cadeaux confectionnés par nos enfants chaque année pour l’occasion, c’est un bonheur inégalable. Donc ne boudons pas notre plaisir et savourons ce doux témoignage de reconnaissance pour notre super job de maman : parce que nous le valons bien !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s